Comment éviter la pollution liée au chauffage au bois ?

Note utilisateur:  / 9
MauvaisTrès bien 

Dans des conditions optimales, la combustion du bois n’est pas polluante : elle ne rejette que du CO2 qui a été préalablement stocké durant la vie de l’arbre ainsi que de la vapeur d’eau.

Mais les conditions optimales ne sont pas toujours réunies chez soi ! Voici les 5 points majeurs à respecter pour minimiser son impact sur l’environnement :

Installez un appareil performant : les cheminées à foyer ouvert ne sont flemmevertenouveaupas des appareils performants ! La combustion ne sera pas optimale dans ce type de foyer et  une certaine pollution sera inévitable. Choisissez donc un appareil à foyer fermé (poêle, insert, ...) et faîtes confiance au label Flamme Verte pour trouver un appareil performant. 

Faites installer votre appareil par un professionnel qualifié : Les inserts et les poêles, comme les chaudières, sont soumis à de nombreuses règles de mise en œuvre qui, si elles ne sont pas respectées, peuvent nuire à son bon fonctionnement et entrainer une certaine pollution. Vous pouvez vous tourner en priorité vers les installateurs agréés « Qualibois ».

Connaissez bien votre appareil et sachez parfaitement l’utiliser : Lisez bien la notice d’utilisation car d’un poêle à un autre, le fonctionnement peut être différent. Ne faites pas marcher votre appareil à bûches au ralenti : la combustion  ne sera pas complète et vous émettrez plus de particules imbrûlées. D’où l’importance d’avoir un appareil bien dimensionné, en adéquation avec vos besoins de chauffage.

N’utilisez que du bois parfaitement sec et propre : Le bois qui a plus de 20% d’humidité est impropre au chauffage. Ne brûlez pas de bois de récupération (construction, mobilier ou bois flotté) car ils peuvent avoir été traités et rejeter des polluants dangereux lors de leur combustion, en plus d’abîmer votre appareil. Ces conseils valent aussi pour l’allumage : le papier, le carton sont des matériaux contenant des adjuvants polluants et corrosifs.

Faites entretenir votre appareil et son conduit de fumée : En plus de l’entretien régulier (toutes les semaines sur un insert ou un poêle) que vous devez réaliser vous-même, faites ramoner par un professionnel le conduit de fumée 2 fois par an, dont 1 fois pendant la saison de chauffe et réviser l’appareil et son conduit de raccordement une fois par an.

 

Pour aller plus loin : Comment faire fonctionner mon appareil ?Qui contacter pour faire installer mon appareil ? | Comment et quand nettoyer mon appareil de chauffage au bois ? | Qui dois-je contacter pour ramoner mon appareil ?

www.flammeverte.org

 

Testez vos connaissances en 10 questions

qbeoffqfbboffqforetoff